Pour la santé à La Réunion et à Mayotte

Service sanitaire : bilan 2018/2019, perspectives pour la prochaine rentrée universitaire

Communiqué de presse
Visuel
Service sanitaire
L’instauration d’un service sanitaire obligatoire pour tous les étudiants en santé, depuis la rentrée 2018, s’inscrit dans la Stratégie Nationale de Santé, dont le premier axe est la prévention et la promotion de la santé. Après une première année de déploiement, l’ARS OI et l’Académie de La Réunion se sont réunies le 28 juin avec l’ensemble des acteurs pour dresser le bilan des actions réalisées.
Corps de texte

Témoignages des étudiants et des formateurs, et retours d’expériences ont permis de mettre en perspective la déclinaison du dispositif pour la prochaine rentrée universitaire.

Lancé par le ministère des Solidarités et de la Santé et le ministère de l'Enseignement Supérieur, le service sanitaire a été déployé à La Réunion et à Mayotte à la rentrée 2018.

L’objectif est de former les étudiants, futurs professionnels de santé, aux enjeux de la prévention et de la promotion de la santé au travers d’actions concrètes de prévention et d’éducation à la santé auprès de la population :

  • dans différents lieux : établissements scolaires, lieux de vie, EHPAD, entreprises, etc.
  • sur des thématiques identifiées comme prioritaires, en lien avec les priorités nationales et régionales de santé publique : santé sexuelle, addictions, activité physique, alimentation, etc.
     

D’une durée de 6 semaines, le service sanitaire est intégré dans la formation des étudiants (sans allongement de la durée du cursus universitaire), avec alternance d’apport théorique et d’actions de prévention/promotion de la santé.

Il constitue une ressource pour développer les actions de prévention, en complémentarité de l’intervention des associations et acteurs spécialisés.

Co-présidée par Martine LADOUCETTE, Directrice générale de l’ARS OI, et Vêlayoudom MARIMOUTOU, Recteur de la région académique de La Réunion, une rencontre s’est tenue le 28 juin, en présence de l’ensemble des partenaires impliqués dans le dispositif. Cette réunion a été l’occasion de dresser le bilan positif du dispositif après une année de mise en œuvre et de mettre en perspective sa déclinaison pour la prochaine rentrée.

Les actions de prévention et d’éducation à la santé réalisées auprès d’écoliers, de collégiens et de lycéens ont fait l’objet de présentations, sous forme de retours d’expériences par les étudiants, les référents pédagogiques des instituts de formation, l’UFR Santé, mais aussi d’un chef d’établissement et d’un référent de proximité des établissements d’accueil.

reunion 28 juin SSES

Etudiants concernés 

 Près de 400 étudiants en médecine, maïeutique et soins infirmiers

  • 350 à La Réunion (218 étudiants infirmiers de 2ème année, 24 étudiantes sages-femmes de 4ème année, 108 étudiants en médecine de 3ème année)
  • 35 à Mayotte (35 étudiants infirmiers)

Publics concernés par les actions de prévention et d’éducation à la santé

Les étudiants sont intervenus auprès des jeunes enfants et adolescents des établissements scolaires de l’éducation nationale :         

  • 97 établissements scolaires à La Réunion (55 collèges, 29 lycées, 13 lycées professionnels)Soit un total de 23 718 élèves de 12 à 16 ans, de la 6ème à la terminale
    (571 classes de collèges soit 13 500 élèves, 384 classes de lycées soit 9 600 élèves)
  • 11 écoles élémentaires à Mayotte :
    Soit 1360 élèves de 5 à 11 ans, du CP au CM2
    (53 classes élémentaires)

Les thématiques abordées :

  • Éducation à la sexualité (225 classes à La Réunion / 4 classes à Mayotte)
  • Addictions (490 classes à La Réunion / 15 classes à Mayotte)
  • Activité physique (55 classes à La Réunion)
  • Nutrition (185 classes à La Réunion / 19 classes de 9 à 12 ans à Mayotte)
  • Hygiène bucco-dentaire (15 classes de 5 à 7 ans sur Mayotte)  

Suivi et accompagnement du déploiement du service sanitaire

Co-présidé par la Directrice générale de l’ARS OI, et le Recteur de la région académique de La Réunion, un comité régional stratégique associe différents partenaires :

  • UFR Santé,
  • instituts d’études en santé,
  • collectivités territoriales (conseil régional et conseil départemental),
  • DIECCTE,
  • IREPS,
  • service de santé des armées, 
  • représentants des  étudiants de chaque filière de santé.

Sur la période 2018-2019, le comité s’est réuni à  6 reprises afin de suivre, réajuster et évaluer le déploiement du dispositif, de repérer les difficultés et les pistes d’amélioration pour les années à venir.  

Pour la promotion 2019-2020, les partenaires prévoient les actions suivantes :

  • Intégration des étudiants en masso-kinésithérapie
  • Ouverture du dispositif à d’autres établissements scolaires : collèges du réseau d'éducation prioritaire (REP et REP+), et écoles volontaires ayant un volet santé dans leur projet d’école pour les élèves du cycle 3 de l’Académie de La Réunion
  • Ouverture aux établissements de l’enseignement privé sous contrat ou du ministère de l’agriculture
  • Elargissement du service sanitaire à d’autres lieux : le Régiment du service militaire adapté (RSMA).

Au niveau de l’enseignement, les projets suivants seront développés :

  • Mise en place d’un tronc commun de 3 jours pour toutes les filières (enseignements en santé publique, démarche projet, etc.)
  • Élargissement des thématiques : utilisation raisonnée des écrans, hygiène corporelle et environnementale, gestes et postures.

Aller plus loin

Documents à télécharger

Contact

Contenu

 Service Communication ARS Océan Indien 
📞 02 62 93 94 55
📱 06 92 66 61 20
Envoyer un courriel

Service communication Rectorat de La Réunion
📞  : 0262 48 14 43
📱: 0692 42 42 68
✉ : Envoyer un courriel