Pour la santé à La Réunion et à Mayotte

Recrudescence de gastro-entérites à Mayotte

Communiqué de presse
Visuel
Médecin auscultant un bébé
Crédit : fotolia
Depuis plusieurs semaines, une augmentation des cas de gastro-entérites est observée à Mayotte. Les enfants de moins de 5 ans, qui sont les plus à risque de déshydratation, sont les principaux concernés. L'ARS Océan Indien rappelle la nécessité de respecter attentivement les mesures d'hygiène et souligne l'importance d'une réhydratation précoce dès l'apparition des premiers symptômes.
Corps de texte

Depuis mi-mars, on observe une augmentation de l’activité pour gastro-entérite rapportée par le service d’urgences du Centre Hospitalier de Mayotte (CHM) et le réseau de médecins sentinelles.

Au total, depuis le 19 mars 2018, 449 passages pour gastro-entérite aiguë ont été enregistrés aux urgences du CHM et 76% de ces passages concernaient des enfants âgés de moins de 5 ans. Les médecins sentinelles rapportent également une augmentation de leur activité de consultation pour diarrhée aiguë.

Dès l’apparition des symptômes

  • Consultez rapidement un médecin
  • Réhydratez-vous : la meilleure prévention des complications de la diarrhée aiguë est la réhydratation (boire de l’eau régulièrement). Des solutés de réhydratation peuvent aussi être utilisés pour prévenir la déshydratation chez l’enfant.

Mesures d’hygiène à respecter

  • Lavage des mains : les mains constituent le vecteur le plus important de transmission de la maladie et nécessitent de ce fait un nettoyage soigneux au savon et fréquent. Ces mesures sont à observer à tout âge.
  • Hygiène des surfaces : les virus qui transmettent les gastro-entérites sont très résistants dans l’environnement et présents sur les surfaces (poignées de portes, rampes, comptoirs etc.). Ces surfaces doivent être nettoyées et désinfectées soigneusement et régulièrement avec des produits adaptés (détergents, eau javellisée,…), particulièrement dans les collectivités.

Ces personnels doivent appliquer des mesures strictes d’hygiène afin d’éviter ou de limiter les épidémies de gastro-entérites. La manipulation de denrées alimentaires par des personnels malades doit notamment être évitée, surtout dans les lieux d’accueil collectif de publics fragiles (enfants en bas âge, personnes âgées).