Pour la santé à La Réunion et à Mayotte

Présence de plomb dans les sols de la commune du Port : point d’étape

Communiqué de presse
Visuel
Enfant sur le gazon
Diverses études menées depuis 2014 ont révélé la présence de plomb sur quelques sites de la commune du Port. En 2016, la commune a alors engagé une campagne d’analyses sur l’ensemble du territoire communal. Les résultats obtenus cette année mettent en évidence la présence de plomb dans les sols, largement répartie de manière diffuse et aléatoire sur la commune.
Corps de texte

Le plomb présent dans les sols représente un risque pour la santé des jeunes enfants en cas d’ingestion de terre. Aussi, la mairie du Port, l’ARS OI et les services de l’Etat renforcent les mesures de gestion déjà engagées depuis 2015 : la commune mène des travaux sur les sites fréquentés par les jeunes enfants. Les autorités sanitaires délivrent des recommandations de prévention aux familles ayant des enfants de moins de 6 ans habitant au Port, et les invitent à consulter leur médecin, qui pourra leur proposer de réaliser un dépistage de la présence de plomb chez l’enfant.

Le saturnisme est une intoxication par le plomb à partir d’une source d’exposition environnementale (ingestion de terre ou de poussières contenant du plomb).

Les enfants de moins de 6 ans sont les plus vulnérables aux risques liés à la présence de plomb dans les sols, car leur comportement peut favoriser l’ingestion accidentelle de terre, comme par exemple lorsque l’enfant met la main à la bouche en jouant sur le sol.

Les signes cliniques sont en général peu spécifiques et rendent difficile le diagnostic :

  • troubles digestifs,
  • troubles du comportement,
  • retard de croissance,

Une intoxication au plomb peut avoir des conséquences sur le développement psychomoteur de l’enfant. Le niveau d’imprégnation de l’enfant est évalué par une mesure du plomb dans le sang. En cas de résultat élevé, une enquête environnementale est menée pour identifier les sources d’exposition au plomb. La prise en charge de l’enfant consiste alors à s’assurer que l’enfant n’est plus exposé au plomb et à lui proposer un suivi médical adapté.

Les résultats d’étude obtenus cette année permettent de décrire la présence de plomb dans les sols de la commune du Port, répartie de manière diffuse et aléatoire sur le territoire communal, et à des valeurs variables selon les sites. L’origine du plomb dans les sols, probablement ancienne, reste inconnue à ce jour.

Un comité de pilotage est chargé de la mise en place et du suivi d’un plan d’actions. Animé par le sous-préfet de Saint-Paul, il est composé de la Mairie du Port, du TCO, de l’ARS OI, de la DEAL et du BRGM. En juin 2017, l’ARS OI a constitué un comité d’appui scientifique constitué d’experts nationaux et locaux, chargé de conseiller le comité de pilotage sur les mesures de gestion environnementales et sanitaires à mettre en œuvre.

Mesures sur l’environnement

Dès les premiers résultats obtenus en 2015, la commune a engagé des travaux, qui se poursuivent actuellement, sur les sites fréquentés par de jeunes enfants, visant à limiter leur exposition à des sols nus ou à de la terre : recouvrement des sols, engazonnement, mise en place de clôtures pour en empêcher l’accès,… Des études sont également engagées pour mieux comprendre l’origine du plomb dans les sols.

Dépistage du saturnisme infantile

Au regard des nouveaux résultats obtenus en 2017, l’ARS OI souhaite renforcer les mesures de dépistage pour pouvoir identifier d’éventuels enfants qui auraient connu une exposition excessive au plomb, en vue d’un accompagnement et d’un suivi médical personnalisé. Les médecins de la commune du Port sont sensibilisés à la démarche. Les familles ayant des jeunes enfants de moins de 6 ans et habitant au Port sont invitées à consulter leur médecin qui pourra proposer de réaliser un dépistage de la présence de plomb chez l’enfant.

Conseils de prévention aux familles

L’ARS informe les familles de jeunes enfants habitant au Port de l’importance de respecter au quotidien quelques mesures simples de prévention qui limitent les risques d’exposition des enfants au plomb :

  • Eviter de laisser les jeunes enfants jouer à l’extérieur sur des sols nus au contact direct de la terre,
  • Laver régulièrement les mains des enfants (surtout après des activités en extérieur), ainsi que leurs jouets ou doudous qui auraient pu être en contact avec de la terre,
  • Laver et éplucher soigneusement les fruits et légumes du jardin avant de les consommer,
  • Laver régulièrement les sols de la maison
visuel actu plomb sol port

Une conférence de presse s'est tenue le 13 novembre 2017 en présence de :

  • Frédéric CARRE, sous-préfet de Saint-Paul
  • Dr François CHIEZE, directeur de la Veille et Sécurité Sanitaire à I'ARS Océan Indien
  • Olivier Hoarau, maire du Port

Télécharger le dossier de presse