Pour la santé à La Réunion et à Mayotte

Point d’étape sur la création d’une ARS à Mayotte et mise en œuvre du plan de santé pour la population

Communiqué de presse
Visuel
 Visuel -point sur la création d'une ARS à Mayotte
Les nouvelles orientations de la politique de santé à Mayotte résultent à la fois des priorités du volet santé du « Plan pour l’avenir de Mayotte » du 15 mai 2018 et du « Projet de Santé 2018-2027 » du 28 juin 2018. L’ARS Mayotte deviendra, à échéance du 1er janvier 2020, une ARS de plein exercice.
Corps de texte

L’objectif est de renforcer et d’accélérer l’amélioration de la santé de la population par le développement de la prévention et de l’offre de soins. 

Une conférence de presse s'est tenue le 22 octobre 2018 à Mayotte en présence de :

  • Martine LADOUCETTE, Directrice générale de l’ARS OI
  • Dominique SORAIN, Préfet de Mayotte - Délégué du Gouvernement
  • Xavier MONTSERRAT, Directeur général adjoint préfigurateur de la future ARS

Aujourd’hui, la préfiguration est d’ores et déjà engagée, avec l’annonce par Mme Agnès BUZIN, Ministre des solidarités et de la santé, de moyens humains supplémentaires pour la mise en place de la future ARS.

Trois nominations ont été officialisées :

M. Xavier MONTSERRAT Directeur général adjoint préfigurateur de la future ARS  - Mme Nathalie RAMASSAMY Secrétaire générale pour renforcer la direction et encadrer les fonctions supports autonomes - M. Salim MOUHOUTAR, Directeur de la direction de Mayotte

Dès 2019, 10 postes supplémentaires seront créés à Mayotte. Ces recrutements sont nécessaires pour améliorer l’animation territoriale de la politique de santé publique. 

Par ailleurs, deux groupes de travail ont été constitués : l’un au niveau national et l’autre au niveau régional. Ils devront mener à bien les chantiers préparatoires en s’attelant notamment à quatre priorités propres à Mayotte:

  • la gouvernance locale en santé,
  • le renforcement de la prévention et le développement de l’offre de soins
  • des mesures en matière de ressources humaines en santé pour renforcer l’attractivité de l’île.

Sur le plan immobilier, le projet, soutenu par l’ARS OI, d’une future agence sur 3 sites (délocalisation du site principal sur Kaweni et maintien de 2 antennes, dont celle de Mamoudzou) est actuellement à l’étude au niveau départemental et national.

Renforcement de la prévention

Dans le cadre du PRS 2018-2027, l’ARS a engagé une nouvelle politique de santé sur l’ensemble du département de Mayotte pour soutenir les actions de prévention et promouvoir la santé publique au plus près de la population. Seront ainsi priorisés les programmes de prévention et de santé publique dans les domaines suivants : 

  • Santé nutritionnelle
  • Santé sexuelle et reproductive
  • Santé environnementale
  • Lutte contre les addictions

De nouvelles actions de prévention sont déjà engagées :

  • Ouverture d’un Diplôme Universitaire (DU) « d’animateur en santé communautaire » en partenariat avec l’Institut Renaudot et en collaboration avec le Centre Universitaire de Formation et de Recherche de Mayotte (CUFR).
  • Lancement d’une grande campagne de communication en faveur de l’« activité physique » et « du bien manger », s’appuyant sur le Comité Régional Olympique et Sportif (CROS) de Mayotte et le Réseau Rédiab-Ylang.

Développement de l’offre de soins

L’amélioration et le développement de l’offre de soins sont considérés comme des enjeux prioritaires pour améliorer la santé des Mahorais sur les dix prochaines années.

Parmi les différentes actions à venir :

  1. Ouverture d’un centre de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) en Petite –Terre
    Le Centre Hospitalier de Mayotte a engagé, voilà maintenant plusieurs années, une opération de construction d’un centre  de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) sur Petite-Terre à Mayotte.

    Ce centre SSR  a pour objectif d’améliorer la qualité et l’accès à l’offre de soins sur Petite Terre, mais également de proposer une nouvelle offre de soins jusqu’à ce jour inexistante sur le territoire de Mayotte.

    Cette construction permettra de regrouper sur un seul site, les centres de consultations de Pamandzi et de Labattoir et le centre de référence de Dzaoudzi.

    Cette opération doit être effective, courant de l’année 2019.

  2. Les travaux d’urgence pour le Centre Hospitalier de Mayotte :
    Dans une volonté de développement et d’optimisation de l’offre de soins, différents objectifs ont été fixés jusqu’en 2024, pour moderniser et compléter l’offre de soins  au Centre Hospitalier de Mayotte.

    Très prochainement, des travaux, d’un montant de 30 M€ (dont 20 M€ financés par l’Etat, avec le soutien du Ministère de la santé), vont être lancés pour préparer la vaste opération d’extension et de modernisation à venir pour le Centre Hospitalier de Mayotte, pour laquelle l’aide de l’Etat s’élève, à ce jour, à 172 M€.

    Ces premiers travaux, considérés comme urgents, vont permettre de relocaliser les activités de consultations externes et de sante publique, tout en proposant une première extension de l’offre de soins à travers la chirurgie programmée et l’hospitalisation en médecine.

L’observation en santé : Lancement d’une enquête inédite sur le territoire

Pour adapter et  développer des dispositifs de prévention et de promotion de la santé à Mayotte, une enquête d’observation en santé, intitulé "Unono wa maore", sera lancée avant la fin de l’année, de novembre 2018 à mars 2019, pour une durée de 5 mois, par Santé publique France, avec le soutien de l’ARS OI.

Cette étude portera sur un échantillon de 4 000 personnes âgées de 15 à 69 ans résidant à Mayotte, ainsi que de 2 000 à 2 500 enfants de moins de 15 ans.

Aller plus loin

Contact

Contenu

Manon RABOUIN
📞 02 69 61 83 25
📱 06 39 25 23 30
✉ Envoyer un courriel