Pour la santé à La Réunion et à Mayotte

Parcours de soins de la femme enceinte

Article
Visuel
Parcours de soins de la femme enceinte
Vous venez de découvrir, en faisant le test de grossesse, que vous êtes enceinte. Et votre entourage vous conseille de faire suivre votre grossesse.
Mais puisque la grossesse est un phénomène physiologique, quel est donc l’intérêt à se faire suivre ?
Corps de texte

Le suivi médical de la grossesse a pour but de vérifier que tout se passe bien pour vous et votre bébé, grâce au dépistage précoce d’éventuels facteurs de risque et/ou d’éventuelles complications afin de pouvoir vous proposer la prise en charge la plus adaptée à votre situation.

Qui peut suivre votre grossesse ?

Le suivi médical de la grossesse, appelé aussi suivi prénatal, peut être assuré par un médecin généraliste, un gynéco-obstétricien ou une sage-femme. 

Par quoi commence le suivi prénatal ? 

Par la déclaration de votre grossesse, qui est à faire avant la fin du 3ème mois de grossesse. Alors, ne tardez pas à consulter. 

C’est au praticien qui assure la 1ère consultation prénatale de faire votre déclaration de grossesse, en ligne ou sur papier. Pensez à mettre à jour votre carte Vitale. 

A quel rythme se fait ensuite votre suivi prénatal ?

Visuel examen prénatal.

 

Maternité ou maison de naissance, que choisir ?

C’est avec le praticien assurant votre suivi qu’il vous faudra discuter du lieu de votre accouchement. Le choix se fera en fonction de la distance par rapport à votre domicile et du niveau de risque de votre grossesse. 

A quel moment de la grossesse faudrait-il prendre contact avec la maternité ou la maison de naissance ?

Le plus tôt possible, dès que le choix de la maternité est fait avec le praticien en charge de votre suivi. La précocité de la rencontre avec l’équipe en charge de votre accouchement vous permettra de mieux préparer votre accouchement et la venue de votre enfant ainsi que les modalités de retour à domicile. 

Et après l’accouchement ?

Votre accouchement s’est bien passé et votre bébé va bien. Vous pourrez peut-être bénéficier du Programme d’Accompagnement au retour à DOmicile (PRADO) proposé par la CGSS de La Réunion en lien avec les maternités. 
Le médecin responsable de votre accouchement vous donnera les consignes nécessaires à votre suivi post natal. Et le pédiatre de la maternité vous précisera les conseils pour le suivi de votre bébé.

Zoom sur le réseau périnatal de La Réunion (REPERE) 

Le réseau périnatal de La Réunion (REPERE) est un réseau de santé financé intégralement par l’ARS OI dans l’objectif d’informer les femmes sur l’intérêt du suivi périnatal et de faciliter le travail des professionnels par la production et l’actualisation des référentiels et par la mise en place de revues de morbimortalité. 

Un contexte spécifique

Avec un indice conjoncturel de fécondité estimé à 4,1 enfants par femme, les naissances à Mayotte sont en augmentation depuis 2014 pour atteindre plus de 9500 naissances en 2016.  Les indicateurs de périnatalité sont insuffisamment stabilisés à Mayotte mais les premiers résultats de l’enquête périnatale 2016 retrouvent un nombre moyen de consultations de suivi prénatal plus faible avec un retard dans la surveillance. Le suivi est majoritairement effectué par les sages-femmes de la PMI, du secteur libéral et du centre hospitalier de Mayotte compte tenu du faible nombre de médecins spécialistes.
(Source  ARSOI : plan d’actions en périnatalité pour le département de Mayotte- propositions du groupe technique – avril 2016)

Quelles sont les structures de prise en charge de la grossesse à Mayotte ?

  1. Une offre libérale en périnatalité
    Les cabinets de sages-femmes libérales, les médecins généralistes et deux spécialistes en gynéco-obstétrique.
  2. Le secteur des consultations prénatales de PMI
    18 centres de PMI accessibles sur l’ensemble du département 
  3. Le Centre Hospitalier de Mayotte (CHM)
    Le Pôle Gynécologie Obstétrique duCHM gère cinq maternités :  
  • La maternité centrale de Mamoudzou qui concentre tous les effectifs d’obstétriciens, de pédiatres et d’anesthésistes.
    - Secrétariat consultations : Tél : 02 69 61 79 31 de 7h à 14h du lundi au vendredi
    - Secrétariat hospitalisations : Tél : 02 69 61 86 81 de 7h à 14h du lundi au vendredi.

    Les 4 maternités périphériques réparties entre le nord, le sud,le centre et Petite-terre.

  • La maternité de Dzaoudzi :
    Secrétariat consultations : Tél: 02 69 60 81 11 de 7h à 14h du lundi au vendredi
  • La maternité de Dzoumogné :
    Secrétariat consultations : Tél: 02 69 63 11 90 de 7h à 14h du lundi au vendredi
  • La maternité de Kahani :
    Secrétariat consultations : Tél: 02 69 63 02 51 de 7h à 14h du lundi au vendredi
  • La maternité de M'Ramadoudou :
    Secrétariat consultations : Tél: 02 69 62 11 80 de 7h à 14h du lundi au vendredi

70% des accouchements sont réalisés sur le site de Mamoudzou ce qui permet l’accueil de toutes les patientes pour lesquelles l’accouchement présente des risques. 
Cette situation s’explique par la présence d’une équipe médicale permanente (obstétriciens, anesthésistes réanimateurs, pédiatres).

Les maternités périphériques sont chargées de :

  • La prise en charge des grossesses normales.
  • Le suivi partagé avec la maternité centrale à Mamoudzou de certaines grossesses à risque.
  • La prise en charge des suites de couches.
  • La gestion des transferts de et vers la maternité centrale de Mamoudzou.

Le parcours  de la femme enceinte à Mayotte 

  • Le suivi prénatal, jusqu’au 3ème trimestre de grossesse : il  est assuré principalement par les sages-femmes des centres de PMI et par les professionnels du secteur libéral si la patiente est assurée sociale.
  • Les échographies de dépistage : elles sont accessibles dans toute l’île, dans les maternités périphériques  et certains cabinets de sages-femmes libérales.
    En revanche, l’accès au diagnostic des risques dépistés ne peut se faire que dans le service de gynéco-obstétrique de Mamoudzou.
  • Pour les risques spécifiques materno-fœtaux, une filière spécifique est organisée dans le service de gynéco-obstétriquedu centre hospitalier de Mamoudzou allant des consultations programmées jusqu’à l’unité d’hospitalisation.
    En cas de très haut-risque, un transfert in utéro peut être envisagé vers la maternité de niveau 3 du CHU de La Réunion. Pour les risques fœtaux, l’unité de diagnostic prénatal (DPN) réalise des consultations spécifiques et des échographies de diagnostic, en lien avec le Centre de diagnostic (CDPDN) du CHU de La Réunion.
  • Au 3ème trimestre de grossesse : les femmes enceintes sont orientées par la sage-femme de PMI et le professionnel libéral vers les maternités périphériques et la maternité de Mamoudzou afin qu’elles puissent avoir un 1er contact avec l’équipe responsable de l’accouchement.
    L’orientation à la maternité de Mamoudzou se fait selon le niveau de risque (protocole sur les critères de transfert).
  • En post-partum, en raison du manque de places d’hospitalisation à la maternité de Mamoudzou, les parturientes ayant accouché par voie basse sont transportées  avec leurs bébés vers les maternités périphériques  où elles séjournent quelques jours.
    Celles qui ont eu une césarienne partent vers la maternité périphérique au 3ème jour. 

Zoom sur le réseau REPEMA

Créé en 2009, Répéma est un réseau de santé dédié à la périnatalité, financé par l’ARS Océan Indien. Constitué sous forme d'association loi 1901, il regroupe une cinquantaine de professionnels intervenant en périnatalité en milieu hospitalier, en cabinet libéral, en centres PMI ou en milieu associatif.

Ses missions: 

  • Contribuer à la mise en œuvre de la politique nationale et régionale en santé périnatale.
  • Optimiser la coordination et la communication entre les acteurs de la périnatalité.
  • Harmoniser les pratiques professionnelles, la formation, la diffusion d’informations auprès des professionnels de la santé périnatale.
  •  Informer et orienter les femmes et les couples dans les parcours de soins.

Les contacts de REPEMA

  • La Répémobile, antenne mobile de Répéma, est un camion aménagé qui se rend deux à trois fois par semaine dans différentes communes de l'île... Tout savoir sur la Répémobile, ses objectifs, ses jours de passage dans votre village
  • Permanence téléphonique du réseau périnatal de Mayotte :
    du lundi au vendredi de 8h à 18h.
    Une sage-femme vous écoute, répond à toutes les questions d'ordre gynécologique et obstétrique et vous oriente en fonction de votre besoin.
    Le numéro : 06 39 69 81 11
     

Où trouver un centre de PMI pour le suivi de grossesse avec la liste et les coordonnées ?

http://www.reseaux-sante-mayotte.fr/term/pmi

Où trouver un cabinet libéral de sages-femmes ?

Où trouver un site pour une échographie de dépistage?

http://www.reseaux-sante-mayotte.fr/term/echographiste-radiologue

Où trouver la liste des cabinets et sites agrées pour le dépistage de la trisomie 21 ? 

Aller plus loin

Documents à télécharger

Troubles causés par l’alcoolisation fœtale : un plan expérimental à La Réunion

La consommation d’alcool durant la grossesse désorganise le développement notamment neurologique du bébé. Consciente des enjeux liés à l’alcoolisation fœtale, l’ARS Océan Indien a mis en place un plan d’action régional de prévention et de prise en charge de l’ensemble des Troubles Causés par l’Alcoolisation Fœtale. Ce plan, qui s’inscrit dans une durée de trois ans (2016-2018), a été élaboré en concertation avec les acteurs de terrain. Grâce à ce plan construit sur  une  expérience de plus de 20 ans dans la problématique de l’exposition prénatale à l’alcool, La Réunion a été retenue comme région expérimentale dans le cadre du Plan Gouvernemental 2013-2017 de lutte contre les drogues et les conduites addictives.

Ce plan prévoit  plusieurs actions :

  • En vue de la mise en lien des opérateurs, le Centre de ressources a été mis en place le 1er avril 2006. Dirigé par le Pr Bérénice DORAY, ce centre a pour missions d’élaborer les référentiels de prise en charge, de formation et d’interventions en prévention, de définir les indicateurs épidémiologiques en lien avec tous les acteurs et de mener des actions de coopération régionale et internationale. 
  • Le développement de la prévention 

Pour les professionnels de santé, notamment du 1er recours, des sessions de formation à la pratique du repérage précoce et des interventions brèves. L’objectif est de repérer suffisamment tôt les femmes en difficultés avec l’alcool afin de les orienter vers les filières de prise en charge.

Pour les animateurs de prévention, une formation à la prévention systémique, dans le cadre du programme de prévention de la transmission générationnelle des difficultés familiales. 

Concernant la mobilisation des dispositifs existants, La Réunion dispose déjà de CSAPA (Centre de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie). Ces structures sont renforcées, afin de pouvoir offrir aux femmes en difficultés avec l’alcool une filière spécifique d’accueil, de prise en charge et d’accompagnement. 

Des travailleurs sociaux expérimentés et des sages-femmes libérales ont été recrutés et sont chargés d’aller vers les femmes les plus éloignées du système de santé pour les accompagner vers le soin. 

Contact

Contenu

 

A La Réunion

10 bis, allée des gloxinias Bassin Plat
97410 Saint-Pierre
(standard) 02 62 35 15 59
(Fax) 02 62 35 16 65
Envoyer un courriel

A Mayotte

Immeuble Anakao
5-6 rue de Cavani
97600 Mamoudzou
(au-dessus de la mission locale)
(standard) 02 69 62 28 15
(Fax) 02 69 61 04 02