Pour la santé à La Réunion et à Mayotte

OIIS, la e-santé au service de la prise en charge des patients

Article
Visuel
Visuel OIIS, la e-santé au service de la prise en charge des patients
Le programme Océan Indien Innovation Santé (OIIS) s’appuie sur les nouvelles technologies pour imaginer des formes de coordination inédites en santé. Il se concentre sur une prise en charge globale et pérenne des patients atteints de pathologies chroniques.
Corps de texte

OIIS est une réponse au besoin de décloisonnement de notre système de santé. Il s’agit de rendre disponible la bonne information de santé, au bon professionnel de santé, au bon moment et concernant le bon patient. Le programme est porté par l’ARS Océan Indien, le GCS TESIS et ses adhérents ainsi qu’un groupement d’entreprises privées. Le déploiement des services OIIS, tous co-construits avec les acteurs de santé, a été entamé en 2016 et se poursuit en 2017

Genèse du projet

En décembre 2013, le Commissariat général aux Investissements d’Avenir a lancé un appel à projet « Territoire de Soins Numérique » à l’échelle nationale. Sur 18 candidatures, OIIS fait partie des 5 projets retenus et a obtenu un financement de 19 millions d’euros. Les régions pilotes ont jusqu’en 2017 pour déployer leur programme dont la mise en œuvre sera évaluée.

Les cinq régions lauréates collaborent et font remonter leurs difficultés lors de réunions mensuelles pilotées par l’Agence Nationale de l’Appui à la Performance, et en présence de l’ASIP Santé, du ministère de la santé et de l’Assurance Maladie.

Vidéo de présentation 

 

Plaquette de présentation : OIIS - Un programme, des services

OIIS - Un programme, des services (Plaquette institutionnelle)

Télécharger 

Contribuer à l’amélioration de l’état de santé de la population à La Réunion

Le projet se développe selon 4 axes, en cohérence avec la Stratégie Nationale de Santé et sa déclinaison régionale dans le cadre du Projet de Santé de l’ARS Océan Indien :

  • Informer via la mise en place d’un portail Patient/Usager et d’un portail Professionnels de santé, véritable concentrateur d’informations en santé, qui concourt à l’amélioration de la prévention et à la connaissance de l’environnement sanitaire et épidémiologique des 2 îles.
  • Coordonner avec la construction d’une plateforme d’appui à la coordination des patients dont la situation est complexe, qui garantit la prise en charge transversale des patients porteurs de maladies chroniques.
  • Faciliter les conditions d’exercice des professionnels de santé en leur proposant un catalogue de services (coffre-fort numérique, messagerie sécurisée de santé, logiciel de gestion de cabinet en mode SaaS…)
  • Valoriser en permettant l’accès des différentes bases de données de santé à des fins épidémiologique, de recherche ou de médecine prédictive.

Apporter une solution pour chaque point de rupture identifié dans les parcours de santé des patients atteints de maladies chroniques.

L’Océan Indien est l’une des régions françaises où la population est la plus fortement touchée par les maladies chroniques.
4 pathologies prioritaires ont été identifiées :

  • Le diabète
  • L’accident vasculaire cérébral
  • L’insuffisance rénale chronique
  • L’insuffisance cardiaque chronique

A terme, les services développés ont vocation à être ouverts à tous les patients, sans restriction de pathologie ni d’âge.

La prise en charge des patients atteints de maladies chroniques nécessite la mobilisation de multiples professionnels de santé. Ces professionnels sont amenés à partager de l’information entre eux, mais également avec leurs patients. Ces constats ont orienté la définition des services OIIS, dans l’idée de répondre au mieux à l’amélioration de l’état de santé des Réunionnais.
C’est pourquoi, le programme OIIS s’appuie sur une conviction forte portée au plus haut niveau de l’ARS OI et partagée avec l’ensemble de l’équipe projet (ARS OI - GCS TESIS).

Impliquer vraiment l’ensemble des parties prenantes dans la conception et la mise en œuvre du programme OIIS, constitue le principal levier permettant de maximiser les chances que les organisations et les outils correspondent véritablement aux besoins des acteurs de santé et que les solutions numériques et organisationnelles soient pleinement acceptées et utilisées.

Ce sont plus de 75 ateliers qui se sont déroulés sur 24 mois.
Près de 500 professionnels ont participé à ces ateliers de co-construction, d’expérimentation, tests et focus group. Au travers des actions communales, des usagers ont été associés à la conception du portail grand public.

Cette conviction impacte en profondeur l’ensemble du programme. La co-construction est un axe fort de la réussite du programme OIIS, qui n’a de sens que si un ensemble de principes sont en place.

Respecter les rythmes d’assimilation

Le changement
prend du temps !

Devant l’ampleur et la complexité du programme, l’embarquement des professionnels de santé passe par l’enchaînement d’un ensemble d’étapes, qui amènent vers l’usage durable et accepté des changements de pratiques (outils et organisations) :

  • lever les premiers freins (sécurité des données, consentement…),
  • comprendre les enjeux du programme et son organisation,
  • comprendre la finalité de chaque composant (informatique, organisationnel) mais aussi, le fonctionnement des outils…

Partager des valeurs communes pour travailler dans la confiance

La confiance entre l’équipe projet OIIS et les acteurs de santé impliquée à ses côtés constitue un effort de chaque instant. Il s’agit d’un levier essentiel pour réussir le changement. Un certain nombre de valeurs clefs partagées et vécues par l’ensemble des membres de l’équipe projet (GCS – ARS – AMOA) participent, avec d’autres actions, à installer la confiance : professionnalisme, transparence, écoute, respect, bienveillance…
 

Utiliser des méthodes innovantes pour « une équipe projet apprenante »

Co-construire avec les acteurs de santé le programme OIIS, implique un effort continu d’écoute des attentes du terrain tout en restant vigilant à garantir le respect des engagements du projet (qualité, coûts, délais).

Se donner les moyens de co-construire en avançant est impossible avec les méthodes classiques de gestion de projet qui restent très linéaires et laissent très peu de place à l’intégration en continue des besoins qui émergent au cours du projet. L’équipe projet doit constamment être en questionnement sur ses pratiques et leurs performances.
Si la cible est claire et partagée, le chemin pour l’atteindre doit s’adapter aux contraintes. La communication non violente, la facilitation graphique, le visuel management … constitue autant d’outils qui permettent de gagner en efficacité.
 

Travailler en équipe intégrée et servir les ambitions du programme dans un lieu fédérateur

La Ruche e-santé est un lieu unique dans l’Océan indien. Cet espace de 750m², au sein duquel travaillent les équipes du GCS (Groupement de Coopération Sanitaire) TESIS, accueille les acteurs du programme OIIS. On y travaille à la construction des services e-santé de demain et à la valorisation de l’innovation en santé. L’organisation des espaces, les méthodes de travail éprouvées, les outils mis à disposition favorisent l’intelligence collective et la co-création.

Rendez-vous sur www.tesis.re

Les services OIIS et leur déploiement

Le programme repose sur trois principaux services :

OIIS PRO

Pour les professionnels de santé, un portail Internet qui donne accès à l’offre de e-santé régionale et à un espace de travail collaboratif sécurisé. Le site OIIS PRO est déjà en ligne.
109 professionnels s'y sont connectés au mois d’aout 2017 pour un total de 821 connexions.

Rendez-vous sur pro.oiis.re.

OIIS APPUI

Si les réseaux de coordination traitent d’une voire de deux pathologies, ils ne regardent pas le patient dans toutes ses problématiques (notamment médico-sociales et sociales) et dans toute sa complexité. La mise en œuvre, grâce à la Plateforme Territoriale d’Appui (OIIS APPUI), d’une structure d’aide à la coordination qui transcende les pathologies et les populations permet de faire le lien entre ces différentes coordinations tout en offrant un guichet unique au médecin traitant.
Déjà mis en en œuvre, ce service consiste en une équipe dédiée pour un appui à la coordination des parcours de patients en situation complexe, sur demande du médecin traitant. 135 patients ont été pris en charge et 70 médecins utilisent ce service au 1er septembre 2017.
 

OIIS MA SANTE
Une offre de e-services déjà en ligne pour les Réunionnais.

12 DOSSIERS répartis dans 4 THÉMATIQUES

  • COMPRENDRE LA MALADIE CHRONIQUE
    Comprendre le diabète
    Comprendre l’AVC    
    Comprendre l’ICC     
    Comprendre l’IRC 
  • BIEN MANGER A LA REUNION  
    Les bases de la nutrition
    L’équilibre dans mon assiette
  • VIVRE AVEC UNE MALADIE CHRONIQUE
    Comprendre le diabète
    Comprendre l’AVC    
    Comprendre l’ICC     
    Comprendre l’IRC  
  • RESTER EN FORME
    Les Bienfaits de l’activité physique
    Bouger plus au quotidien

Chaque dossier contient entre 8 et 10 items : articles, infographies, vidéos, quiz. Au total près d’une centaine d’articles, une vingtaine d’infographies, 10 vidéos (7 animations, 4 témoignages).... 

    OIIS ma santé ce sont aussi :

    • 1 MINI-SITE « PARCOURS VIRTUEL DIABÈTE »
    • 6 vidéo (5 animations, 1 témoignage)
    • 5 QUESTIONNAIRES DE REPÉRAGE DES RISQUES
    • 1 questionnaire basique qui sert à identifier son profil santé
    • 4 questionnaires avancés qui concernent les 4 pathologies du programme : diabète, AVC, ICC, MRC
    • 10 QUIZ pour tester ses connaissances générales
       

    Autres services en cours d’expérimentation

    • LIEN
      Permet d’échanger et de stocker des comptes-rendus entre établissements de santé et médecins de ville. Il y a plus de 629 000 comptes rendu d’hospitalisation accessibles à la médecine de ville.
      Après cinq mois de déploiement, 5192 compte-rendu ont été lus au mois d’aout, 17 437 au total (depuis avril).
    • OIIS 360
      Centralise les informations nécessaires à la coordination des patients en situation complexe (rdv, comptes rendus, documents médicaux…). Il est partagé entre les membres de l’équipe de prise en charge, après consentement du patient. A ce jour, 70 médecins ont un accès OIIS 360.
    • KIMESUI
      Projet porté par les URPS de La Réunion et financé par le programme Territoire de soins numérique, c’est une application mobile (iOS et ANDROID). Elle permet au patient d’identifier et de contacter son équipe habituelle de prise en charge (médecin, chirurgien-dentiste, biologiste, infirmier, masseur-kinésithérapeute, orthophoniste, orthoptiste, pharmacien, podologue et sage femme).
    • Campagne de dépistage RETINO
      Mise en œuvre dans le cadre du programme OIIS, la campagne a démarré en septembre 2016. Elle vise à faciliter l’accès au dépistage et la prise en charge des personnes atteintes de rétinopathie diabétique (complication grave du diabète et cause majeure de malvoyance et de cécité) grâce à la télémédecine .
      Retrouvez toutes les informations sur cette campagne qui se déroule à proximité des patients !
    • Recherche et épidémiologie : « Business-Intelligence »
      Les études épidémiologiques s’appuient trop rarement sur des remontées d’informations issues du terrain ou directement des patients, c’est pourquoi un sous projet « Business-Intelligence » doit permettre le suivi de cohorte à des fins de recherche, d’épidémiologie et de santé publique.
       

    Projets structurants

    Identitovigilance

    Afin d’éviter la multiplication des examens, la médecine de ville souhaite obtenir les comptes rendus d’hospitalisation, les résultats de radiologie ou de biologie en temps réel. Un potentiel de développement très important existe pour irriguer le tissu sanitaire et médico-social de nos territoires. Il nécessite un lourd investissement en matière d’interopérabilité (faire que les différents systèmes d’information communiquent) et d’identification du patient et donc d’identitovigilance.

    Un travail crucial est fait sur l’identification des patients. Il est en effet extrêmement important que le patient soit toujours identifié de la même manière, si l’on souhaite que les outils de production de données de santé puissent raccrocher la bonne donnée produite dans la clinique A au bon patient Y afin qu’il puisse montrer son compte rendu au spécialiste X de l’hôpital Z. Le numéro de sécurité sociale n’est pas suffisant car il englobe les ayants-droits (enfants…).

    Un serveur d’identité a été mis en œuvre et un gros travail de rapprochement des identités est porté par des spécialistes de l’identitovigilance. Le serveur comporte à ce jour : 1 164 981 identités. Pour 203 128 d’entre elles, il existe un compte rendu d’hospitalisation disponible pour la médecine de ville.

    Interopérabilité

    Notre système de santé est composé d’une offre de soins importante. Toutefois, chacun de ces acteurs utilise un système informatique différent. Le constat dressé aujourd’hui est le suivant : notre système est cloisonné, il génère une forte redondance des examens et, plus grave encore, la méconnaissance d’information concernant un de ses patients peut pousser un professionnel de santé à prendre une mauvaise décision qui peut avoir des conséquences graves pour le patient.
    OIIS a pour objectif de rendre notre système de santé communicant, décloisonné. Le programme aide les établissements à construire les interfaces qui vont permettre l’échange et le partage de données de santé.
    Aujourd’hui, le CHU alimente le programme par la production de ces comptes rendu.
    Fin 2017 c’est le Centre Hospitalier Gabriel Martin qui sera connecté.
    D’ores et déjà le groupe Clinifutur et l’hôpital d’enfants travaillent à la mise en œuvre des interfaces nécessaires à cet échange.

    Courant 2018 un projet concernant l’imagerie et un autre concernant les résultats de biologie seront lancés afin de poursuivre le décloisonnement des échanges sécurisés de données de santé.
     

    Budget OIIS

    Télécharger le tableau budgétaire

    Vignette Victoire Acteur

    L’ARS Océan Indien a reçu le 2 février le prix de la Simplification aux Victoires des acteurs publics, qui récompensent les meilleures initiatives en matière de modernisation de l’action publique. Ce prix vient encourager les travaux engagés dans l’Océan Indien par les équipes et les acteurs de santé mobilisés.

    En savoir plus

    Aller plus loin

    CERTIS : une démarche éthique pour accompagner la santé de demain

    Dès le lancement opérationnel du programme, les responsables de l’ARS-OI et leurs partenaires ont proposé la mise en place d’un Comité d’Ethique regroupant des personnalités issues de la société civile et des représentants de professionnels de santé. Le Comité Ethique Réunion Technologies de l’Information et Santé (CERTIS) a ainsi vu le jour. Dans son premier avis, le Comité s’est déclaré favorable à la mise en place de services et d’outils numériques en mesure de faciliter le parcours de santé du patient. Un avis assorti de préconisations, notamment : « OIIS se doit de déployer les moyens nécessaires pour garantir la sécurisation et la confidentialité des données de santé échangées. »

    En savoir plus

    Contact

    Contenu

    📞 0800 123 974

    Besoins d’infos ?
    Contactez le guichet OIIS

    (Appel gratuit)