Pour la santé à La Réunion et à Mayotte

Observation de l’éclipse annulaire de soleil du 1er septembre 2016 : munissez-vous de lunettes de protection « spéciales éclipse »

Actualité
prévention
Date de publication
Visuel
Visuel Eclipse
L’éclipse annulaire de soleil du 1er septembre 2016 sera un évènement exceptionnel : elle sera visible à La Réunion (de 12h20 à 15h40) et à Mayotte (de 10h40 à 14h20). Le maximum d’obscuration du soleil aura lieu à 12h32 à Mayotte et 14h09 à La Réunion.
Corps de texte

Pour en profiter pleinement et en toute sécurité, l’observation de ce phénomène doit se faire uniquement avec des lunettes spéciales de protection et en aucun cas à l’œil nu ou avec des instruments inadaptés (films radiologiques, lunettes de soleil, verre fumé…).  Observer sans précaution une éclipse de soleil peut entraîner des lésions graves et irréversibles des yeux. Afin d’éviter les accidents oculaires à cette occasion, l’ARS dresse une liste de recommandations à la population.

  • Observer sans précaution une éclipse de soleil peut entraîner des lésions graves et irréversibles des yeux.
  • Des lésions oculaires peuvent être constatées chez l’adulte en moins d’une minute d'observation sans protection, et plus rapidement encore en cas d'atteinte rétinienne préexistante, ainsi que chez l'enfant. Elles sont dues en particulier à l'exposition aux rayonnements infrarouges contenus dans le rayonnement solaire.
  • La lumière intense du soleil, même pendant l’éclipse, ne permet pas à priori de le regarder à l’œil nu de manière prolongée. Un observateur non-averti peut être tenté de le regarder de manière discontinue mais répétée à de nombreuses reprises, ce qui est tout aussi dangereux. En effet, des observations répétées de courte durée sont susceptibles d'entraîner ces mêmes lésions en raison d'une accumulation d'agressions successives et répétées de la rétine.
  • Ces lésions oculaires ne s'accompagnent d'aucune douleur ou symptôme immédiat, ce n'est que quelques heures, voire quelques jours plus tard qu'apparaissent des signes cliniques : troubles visuels ou baisse de l'acuité visuelle. Le plus souvent ces lésions vont régresser en quelques mois, cependant des séquelles sévères peuvent persister pouvant aller jusqu'à une cécité totale
  • Enfin, l'utilisation d'instruments d'optique (jumelles, télescope, appareil photo) est particulièrement dangereuse, les lésions rétiniennes pouvant alors s'observer en une fraction de seconde. Les équipements d’optique doivent donc être protégés de filtres spécialement conçus pour ces appareils. 

Il ne faut donc pas observer le phénomène à l’œil nu ou  avec d’autres instruments d’observation de fortune ou inadaptés (films radiologiques, lunettes de soleil, verre fumé…), même sur de très courtes durées.

Caractéristiques des lunettes spéciales

  • Les lunettes spéciales « éclipse » sont constituées de filtres optiques, qui n'ont rien à voir avec des lunettes de soleil, mêmes les plus protectrices : elles sont complètement opaques à la lumière.
  • Elles doivent porter le marquage CE de conformité et des recommandations d’utilisation en français.
  • Les lunettes sont disponibles dans différents points de distribution, et notamment les opticiens et pharmaciens.

Recommandations d’utilisation des lunettes spéciales

  • Les lunettes doivent être bien positionnées sur le visage pour qu’aucun rayonnement solaire direct ne puisse atteindre l’œil sans passer à travers le filtre. Les parents et l'entourage des enfants doivent s’en assurer.
  • Il est recommandé de limiter à quelques minutes les observations du soleil (env. 3 min) et d’effectuer un temps de pause entre deux observations (env. 30 s) afin de reposer les yeux.
  • Les lunettes doivent être manipulées avec précaution. Des filtres endommagés ne doivent pas être utilisés.
  • Elles sont à usage unique et doivent être jetées après l’éclipse (les enfants ne doivent pas jouer avec et faire d’autres observations du soleil ultérieurement)
  • Les lunettes ne doivent être utilisées que pendant les temps d’observation directe de l’éclipse. Il n’y a pas lieu de les porter si l’on n’observe pas l’éclipse et surtout pas en conduisant par exemple. 
  • Les lunettes de protection ne doivent pas être utilisées avec d’autres instruments d’optique (jumelles, télescope, appareil photo).
  • Faute de lunettes spéciales, ou pour les tout-petits par exemple, il est possible d’observer l’éclipse par des techniques de projection indirecte.

Les dispositifs mis en place à l’occasion de l’éclipse annulaire de soleil du 1er septembre ont été présentés à la presse le 30 août 2016. 

image conférence de presse Reunion
image conférence de presse Reunion
image conférence de presse Reunion
image conférence de presse Reunion

Afin de rappeler les mesures de précaution pour l’observation de ce phénomène en toute sécurité, une conférence de presse a été organisée le 17 août 2016.

Image conférence de presse à Mayotte
Image conférence de presse à Mayotte
Image conférence de presse à Mayotte
Image conférence de presse à Mayotte

Aller plus loin

Liens utiles

Bloc Liens Utiles

Les risques oculaires

L’observation sans précaution d’une éclipse de soleil est susceptible d’entraîner des lésions ophtalmologiques graves et irréversibles. Les risques oculaires auxquels expose une observation directe du soleil, sont de deux natures : 

  • lésions cornéennes à type de kératite (liées essentiellement aux ultraviolets) douloureuses mais réversibles en quelques jours.
  • lésions rétiniennes à type de brûlures rétiniennes ( liées à l'effet thermique du rayonnement solaire et à un effet photochimique sur les cellules rétiniennes particulièrement fragiles.) Ces lésions peuvent altérer définitivement la vue.

Contact

Contenu

Huguette YONG-FONG 
02 62 93 94 93
06 92 65 48 66
huguette.yong-fong@ars.sante.fr

Mots clés