Pour la santé à La Réunion et à Mayotte

Ne laissons pas les moustiques s’installer!

Communiqué de presse
Visuel
Ensemble contre les moustiques
Les moustiques peuvent transmettre des maladies comme la dengue, le chikungunya, ou le paludisme. Le contexte de l’été austral, avec les pluies associées aux fortes chaleurs, est favorable au développement des moustiques. C’est pourquoi les acteurs se mobilisent aux côtés de l’ARS Océan Indien (ARS OI) pour sensibiliser les habitants sur le terrain.
Corps de texte

Mayotte a connu une épidémie de dengue importante en 2014. Depuis cette période, des cas autochtones sporadiques sont identifiés sur l’île, ce qui signifie que le virus de la dengue circule à bas bruit. Par ailleurs, Mayotte est confrontée en permanence à la menace des maladies vectorielles : en plus du paludisme, de la dengue et du chikungunya, maintenant bien connus, la propagation internationale du virus ZIKA présente un risque supplémentaire, qui conforte l’importance du maintien d’un très haut niveau de vigilance sur ces maladies.

L’approche de conditions climatiques plus favorables au développement des moustiques et la situation épidémiologique internationale laissent donc toujours craindre l’installation de nouveaux épisodes de circulation de ces maladies à court ou moyen terme.

Une majorité des lieux de pontes des moustiques sont créés et entretenus par l’homme autour de son habitation. Aussi, l’ARS OI souhaite :

  • Convaincre la population de l’importance de supprimer les eaux stagnantes dans leur jardin et les environs.
  • Réduire efficacement les risques de transmission de maladies et les nuisances occasionnées par les moustiques à Mayotte.

Ne laissons pas les moustiques s’installer !

Parce que les moustiques sont l’affaire de tous, l’ARS OI invite les Mahorais à être acteurs de leur protection contre les nuisances et les maladies transmises par les moustiques.

Le message : Ne laissons pas les moustiques s’installer !

Il suffit d’éviter les eaux stagnantes autour de chez soi par des gestes simples et efficaces :

  • Ranger ou abriter tout objet pouvant contenir de l’eau.
  • Abriter les pneus et jeter les déchets dans la poubelle.
  • Couvrir les réserves d’eau.

Des actions conjointes menées avec les écoles et les communes

L’ARS OI mène également des actions en partenariat :

  • Avec les écoles : stand d’information pour délivrer les messages de prévention.
  • Avec les communes de l’île (recherche des gîtes larvaires avec le référent communal, porte-à-porte chez les habitants pour éliminer avec eux les gîtes larvaires présents à leur domicile, tout en les sensibilisant sur les bons gestes à mettre en oeuvre).

Un point presse s’est tenu le 24 octobre 2017 à l’école primaire de Bandrélé en présence de :

  • Salim MOUHOUTAR, Directeur adjoint de la Délégation de l’île de Mayotte (ARS OI)
  • Ali Moussa MOUSSA BEN, maire de Bandrélé
  • Patrick RABARISON, responsable du service de lutte Anti-Vectorielle (ARS OI)
  • Mohamadi MDJASSIRI, responsable de la cellule de lutte contre les arboviroses, service LAV (ARS OI)
Conférence de presse Moustique Mayotte 2
Conférence de presse Moustique Mayotte 3
Conférence de presse Moustique Mayotte 3

Aller plus loin

Contact

Contenu

Cybèle FOOLCHAND
📞 02 69 61 83 03
📱 06 39 66 15 59
Envoyer un courriel