Pour la santé à La Réunion et à Mayotte

Mécanisme de l’audition et effets du bruit sur la santé

Article
Visuel
Mécanisme de l’audition
L'audition est le fruit d'un mécanisme complexe assuré principalement par les deux oreilles, l'oreille perçoit les différents sons allant de 10 Hz son grave à environ 16 000 Hz son aigu. Pour qu’on puisse entendre, plusieurs transformations se produisent dans l'oreille.
Corps de texte

L’oreille est l’organe périphérique de l’audition, elle se compose de 3 parties :

  • L’oreille externe se compose du pavillon et du conduit auditif externe. C’est l’équivalent de la membrane du microphone.
  • L’oreille moyenne se compose essentiellement de la caisse du tympan et de la chaîne des osselets. Ces osselets (le marteau, l’enclume et l’étrier) répercutent à l’oreille interne le mouvement du tympan par l’intermédiaire de la fenêtre ovale. Les vibrations se propagent ensuite dans un liquide à l’intérieur d’une spirale appelée cochlée.
  • L’oreille interne se divise en deux parties, la cochlée et le vestibule qui constitue la partie réceptrice de l’appareil d’équilibration.
    La cochlée est tapissée de cils reliés au nerf auditif ; ces cils vibrent et génèrent un réflexe nerveux transmis par le nerf auditif au cerveau qui interprète alors le message. Nous avons donc par le biais de l’oreille le passage d’une vibration aérienne en un signal nerveux  traduit par le cerveau.

Les Français sont nombreux à se déclarer gênés par le bruit. Dans les agglomérations de plus de 50 000 habitants, il est même la nuisance la plus souvent citée (54%) par les ménages (enquête permanente sur les conditions de vie de 2002 de l’INSEE).

Les effets du bruit sur la santé peuvent être classés en deux types :

  • les effets auditifs c'est-à-dire les effets sur les organes de l’ouïe ;
  • les effets extra auditifs c'est-à-dire les effets sur l’organisme en général.

L’hyperacousie correspond à une sensibilité excessive, voire douloureuse, au bruit

L’acouphène est une sensation auditive perçue en l’absence de tout stimulus extérieur. Elle prend généralement la forme d’un sifflement permanent.