Pour la santé à La Réunion et à Mayotte

Qu’est-ce-que le Projet de Santé (PRS) ?

Article
Visuel
visuel démarche et construction du Projet de Santé
Le Projet de Santé (PRS) Réunion-Mayotte 2018-2027 constitue la feuille de route de la politique de santé à La Réunion et à Mayotte pour les 10 prochaines années. Il fait suite au précédent PRS, adopté en juin 2012.
Corps de texte

Document de référence pour l’ensemble des acteurs de santé, il définit les objectifs d’amélioration de la santé des populations des deux îles et les évolutions nécessaires de l’offre de soins, de la prévention et de l’accompagnement médico-social pour y répondre.

Vidéo de présentation du PRS 2018-2027 en 1 minute.

 

Document stratégique et de programmation, le Projet de Santé Réunion-Mayotte constitue le cadre d’action de l’ARS Océan Indien et guide les opérateurs de santé et l’ensemble des partenaires dans leurs activités.

Il décline ainsi la Stratégie Nationale de Santé en veillant à son adaptation aux enjeux de La Réunion et de Mayotte :

  • La promotion de la santé
  • L’organisation de parcours de santé tout au long de la vie.
  • L’accès aux innovations technologiques et organisationnelles.
  • L’inclusion sociale des personnes en situation de handicap ou de perte d’autonomie.
  • La réduction des inégalités sociales et territoriales de santé.

Le PRS 2018-2027 est guidé par une ambition d’amélioration de la santé à La Réunion et à Mayotte, et porte des actions concrètes qui mobiliseront l’ensemble des pouvoirs publics, dont les missions contribuent à la bonne santé de la population : éducation, formation, logement, aménagement du territoire, environnement, alimentation, activités physiques et sports, travail, protection sociale, recherche…

Il intègre les impératifs de veille et de sécurité sanitaire, et prépare la mobilisation du système de santé face aux crises sanitaires.

Son élaboration, sa mise en œuvre et son suivi font largement appel à la participation des usagers de la santé, et des professionnels de santé qu’ils exercent en libéral, ou dans des associations, services et établissements de santé au bénéfice des patients, des personnes handicapées ou des personnes âgées.

Le Projet de Santé Réunion-Mayotte concerne l’ensemble des activités et des secteurs de la santé : la prévention, les soins de ville, l’hôpital public et privé, le médico-social.

Cette approche transversale doit privilégier la prévention tout au long de la vie, l’accès aux soins, et la coordination des parcours.

Ce nouveau PRS aborde également les enjeux des ressources humaines, mais aussi, le soutien aux innovations, la recherche, et la connaissance de l’état et des comportements de santé de la population. Il est constitué de 3 documents.

Le Cadre d’Orientations Stratégiques (COS)

Il définit à partir d’un diagnostic territorial partagé, les priorités d’amélioration de l’état de santé de la population pour les 10 prochaines années.
 

Le Schéma de Santé (SRS)

Traduction opérationnelle du COS pour 5 ans, il définit pour les 5 prochaines années, les évolutions attendues de l’offre de soins, de la prévention et des accompagnements médico-sociaux. Il porte également des orientations sur la disponibilité et la formation des professionnels de santé, la e-santé, sur innovations, la veille et la sécurité sanitaire.

Le SRS organise :

  • Les conditions de l’accès aux services de santé.
  • La continuité des parcours, notamment des personnes atteintes de maladies chroniques, et celles en situation de précarité, de handicap ou de perte d’autonomie
  • Le développement de la prévention et la mobilisation de la population et de l’ensemble des pouvoirs publics.

Il fixe les objectifs quantitatifs et qualitatifs d’évolution de l’offre de soins, en particulier pour les activités hosptialières (médecine, chirurgie, psychiatrie,…), les équipements matériels lourds (scanner et IRM,…).

Il comporte un volet pour La Réunion et un volet pour Mayotte.
 

Le Programme Régional d’Accès à la Prévention et Aux Soins (PRAPS)

Il vise à réduire les inégalités sociales de santé, en définissant des actions spécifiques à destination des personnes vulnérables ou en grande précarité. Il associera les institutions portant les politiques et dispositifs de cohésion sociale et de lutte contre l’exclusion.

Il comporte un volet pour La Réunion et un volet pour Mayotte.