Pour la santé à La Réunion et à Mayotte

Feuille de route pour La Réunion et Mayotte

Article
Visuel
Visuel Feuille de route Réunion Mayotte
La ministre de la santé a arrêté une Stratégie de Santé pour les Outre-mer le 26 mai 2016 afin d’apporter des réponses aux besoins spécifiques de ces territoires et dans un souci d’égal accès aux soins et à la santé. Une feuille de route pour La Réunion et Mayotte traduit ces orientations en 5 axes stratégiques, 22 objectifs opérationnels et des actions prioritaires à engager, ou à poursuivre.
Corps de texte

Les thématiques importantes

Pour certaines thématiques, les programmes précédemment engagés ont été réaffirmés, notamment :

  • La lutte contre le diabète.
  • Le développement de l’offre de soins à Mayotte.
  • La création de nouveaux services pour les personnes en situation de handicap ou en perte d’autonomie.
  • Le soutien budgétaire à la modernisation des établissements de santé.
     

Cinq axes prioritaires

Des éléments sont communs à La Réunion et à Mayotte, mais des réponses propres à la situation de chaque île sont  avancées autour des 5 axes de la stratégie de santé pour les Outre-mer :

  • Axe 1 : Améliorer l’état de santé, renforcer la prévention, lutter contre les inégalités sociales et territoriales de santé.
  • Axe 2 : Améliorer la veille, l’évaluation et la gestion des risques sanitaires.
  • Axe 3 : Mieux répondre aux besoins de nos concitoyens dans le champ de l’autonomie (vieillissement et handicap).
  • Axe 4 : Viser l’excellence et l’efficience du système de santé en outre-mer et répondre aux défis majeurs du 21e siècle (démographies médicales, nouvelles technologies, enseignement, recherche, innovation).
  • Axe 5 : Réduire les inégalités d’accès aux soins (géographiques et financières) et améliorer les prises en charge.

Des engagements sont réaffirmés sur l’extension de la couverture complémentaire santé à Mayotte.

L’ARS OI porte la politique de santé pour plus d’1,1 million d’habitants de La Réunion et de Mayotte. 

Ces deux départements français de l’Océan Indien, distants de 1 400 kilomètres, se distinguent par leurs trajectoires historiques, culturelles, économiques et sociales. Ils partagent cependant :

  • Des démographies dynamiques, avec l’anticipation nécessaire du vieillissement.
  • Un état de santé marqué par le poids des maladies cardio-vasculaires, et notamment du diabète et de ses complications, une santé périnatale dégradée, et une plus forte mortalité qu’au niveau national.
  • Des niveaux de développement économique, d’études et de ressources, très en retrait par rapport à la métropole.
  • Des risques sanitaires spécifiques aux zones tropicales.
  • Une offre de soins en développement, mais en forte saturation à Mayotte.