Pour la santé à La Réunion et à Mayotte

Epidémie de dengue : mobilisation et vigilance en cette fin d’hiver austral

Communiqué de presse
Visuel
Epidemie Dengue-nouvelle vignette_3
Du 30 septembre au 6 octobre 2019, 33 cas de dengue ont été confirmés. Malgré l’engagement des services de l’Etat et des collectivités dans les actions de lutte contre la dengue durant l’hiver austral, la circulation du virus s’intensifie, avec une augmentation du nombre de cas signalés.
Corps de texte

Associées à une dispersion du virus sur le territoire, les conditions météorologiques actuelles qui se rapprochent d’un été austral, favorisent cette circulation virale. L’épidémie se maintient toujours à un niveau un peu plus élevé qu’en 2018, à la même période, et 14 communes sont, à présent, concernées. Dans ce contexte, les autorités sanitaires rappellent donc à la population l’importance de mettre en œuvre les recommandations, au quotidien, pour lutter contre les moustiques.

(Données de la Cire OI, Santé Publique France)

Le nombre de cas de dengue signalés a doublé en 1 semaine, passant de 16 à 33 cas, et 14 communes sont, à présent, concernées par la circulation du virus.

Une dispersion du virus sur le territoire ainsi que les conditions météorologiques actuelles, qui se rapprochent d’un été austral, favorisent cette circulation virale.

Les communes de l’ouest et du sud sont les plus touchées : Saint Leu, Saint-Paul, Saint-Pierre, La Possession, Le Tampon, et Saint Louis.

Et de nouveaux cas ont été identifiés dans l’est : Saint-Benoit, Saint-André et Bras-Panon.

Depuis le début de l’épidémie

  • Plus de 24 850 cas autochtones confirmés
    (soit 17 981 cas depuis le 01/01/2019)
  • 772 hospitalisations (dont 617 hospitalisations depuis le 01/01/2019)
  • 2 395 passages aux urgences (dont 1 920 passages aux urgences depuis le 01/01/2019)
  • 20 décès, dont 12 directement liés à la dengue. (Depuis le 01/01/2019 : 14 décès, dont 9 directement liés à la dengue).

Connaitre et appliquer, à titre personnel, les mesures de prévention pour lutter contre le virus de la dengue, reste de loin le moyen le plus efficace pour éviter de contracter la maladie et de la transmettre à son entourage.

GESTE N°1 : Je me protège des piqûres de moustique

Je me protège contre les moustiques

L’utilisation des produits répulsifs est l’une des mesures les plus sûres pour lutter contre la propagation de la dengue. Il est conseillé de disposer en permanence d’un répulsif cutané afin de pouvoir l’appliquer en journée, en particulier le matin et le soir. Par ailleurs, pour protéger les bébés et les personnes alitées, il est conseillé d’utiliser des moustiquaires.

 

GESTE N°2 : J’élimine l’eau stagnante

J'élimine l'eau stagnante

Les moustiques se multiplient en pondant leurs œufs dans les récipients et objets contenant de l’eau. Pour lutter contre la prolifération des moustiques, il faut supprimer ces gîtes larvaires, ou les vider chaque semaine.

 

 

GESTE N°3 : Je consulte un médecin en cas de symptômes

Je consulte mon médecin en cas de symptômes

Les symptômes qui doivent conduire à consulter son médecin sont :
• une forte fièvre
des maux de tête
• des douleurs musculaires et/ou articulaires
• une sensation de grande fatigue.

Si le moustique pique une personne malade, il devient contaminant et peut transmettre la maladie à une personne saine. C’est pourquoi, les personnes souffrant de la dengue doivent tout particulièrement se protéger des piqûres de moustiques.

Baseline dengue hiver 2019

 

 

Logo Ensemble contre les moustiques

 

Aller plus loin

Documents à télécharger

Contact

Contenu

 

Préfecture de La Réunion

Service régional de la communication interministérielle
📞 02 62 40 74 18
📞 02 62 40 74 19
Envoyer un courriel
 

ARS Océan Indien

Niçoise VIDOT
📞 02 62 93 94 55
📱 06 92 66 61 20
Envoyer un courriel