Pour la santé à La Réunion et à Mayotte

Epidémie de dengue à La Réunion : le nombre de cas signalés continue d’augmenter

Communiqué de presse
Visuel
STOP aux idées reçues Vignette FB
Du 28 janvier au 3 février, 145 cas de dengue ont été signalés, soit un total de 476 cas depuis le 1er janvier 2019. La circulation du virus se poursuit à un niveau soutenu, notamment dans la commune de Saint-Louis où sont localisés près de la moitié des cas signalés.
Corps de texte

Pour éviter une accélération de la dynamique épidémique, la préfecture de La Réunion et l’ARS Océan Indien ont décidé de renforcer à nouveau le dispositif de lutte anti-vectorielle sur le terrain. Aussi, à partir de cette semaine, des agents du RSMA complètent les équipes de d’intervention de l’ARS et du SDIS. D’autre part, en raison de l’évolution et de la dispersion des cas signalés, le préfet de La Réunion a décidé de convoquer le 14 février une réunion du Groupement d’Intérêt Public – Lutte Anti-Vectorielle (GIP-LAV), réunissant l’ensemble des maires et présidents d’intercommunalités, afin de s’assurer des mesures engagées collectivement pour limiter les risques d’une expansion épidémique.

Pour limiter les risques d’une épidémie de plus grande ampleur, les équipes d’intervention de la lutte anti-vectorielle sont renforcées à partir de cette semaine, dans l’ouest et le sud de l’île, par 40 agents du RSMA. Formés et équipés par l’ARS, ils sont engagés à compter du 11 février, et ce jusqu’à la fin du mois.

Aujourd’hui, les équipes d’intervention se composent donc de :

  • 90 agents de la Lutte Anti-Vectorielle de l’ARS Océan Indien,
  • 30 sapeurs-pompiers du SDIS,
  • et 40 agents du RSMA

Leurs missions consistent à intervenir, au plus vite, sur les foyers naissants de dengue, ainsi que sur des périmètres élargis autour des cas signalés. Ces interventions rapides permettent de limiter les risques de diffusion du virus, contribuant de manière efficace à la stratégie globale de lutte anti vectorielle à La Réunion.

RAPPEL

Utilisez des répulsifs pour vous protéger contre la dengue :

  • Ils sont à appliquer sur toutes les parties du corps non couvertes, pendant les périodes de la journée où le risque de se faire piquer par des moustiques est le plus important (le matin et le soir).
  • La durée de la protection varie de 4 à 8 heures.

  • Des produits spécifiques sont réservés pour l’enfant et la femme enceinte.

Pour plus d'information, consultez les recommandations de l’ARS OI
Pour plus de précisions, n’hésitez pas également à consulter votre pharmacien

Au vu de l’augmentation du nombre de cas ces dernières semaines, le préfet de La Réunion a décidé de convier l’ensemble des partenaires institutionnels lors d’une réunion du  Groupement d’Intérêt Public – Lutte Anti-Vectorielle (GIP-LAV), le jeudi 14 février 2019.

Le GIP LAV est une instance composée des services de l’Etat, de l’ARS, des communes, et des intercommunalités, de la Région et du Département. Cette réunion sera l’occasion de rappeler la mobilisation attendue de l’ensemble des partenaires dans la lutte contre la dengue. Il rappellera l’importance et la complémentarité des actions menées par les différents acteurs et le nécessaire maintien de cette mobilisation de tous dans les semaines à venir.

(données de la Cire OI, Santé Publique France)

Du 28 janvier au 3 février 2019, 145 cas de dengue ont été confirmés. Les cas diagnostiqués sont répartis dans les zones suivantes :

  • Dans le sud : Les Avirons (10 cas), L’Etang-Salé (9 cas), Saint-Louis (39 cas), La Rivière Saint-Louis (31 cas), Saint-Joseph (7 cas), Le Tampon (3 cas),  Saint-Pierre (9 cas), Ravine des Cabris (7 cas),
  • Dans l’ouest : La Possession (11 cas), Saint-Gilles-Les-Hauts (4 cas), Saint-Gilles-Les-Bains (1 cas); Piton-Saint-Leu (11 cas), Saint-Paul (2 cas).
  • Dans le Nord : Saint-Denis (1 cas)

La circulation reste toujours très active à Saint-Louis, Rivière Saint-Louis, Saint Pierre, La Possession, Les Avirons et Piton-Saint-Leu.

Au total, depuis le début de l’épidémie, on enregistre :

  • 7 346 cas autochtones (dont 476 cas depuis le 1er janvier 2019)
  • 16 cas importés (dont 5 cas importés en 2019)
  • 173 hospitalisations pour dengue (dont 18 hospitalisations depuis le 1er janvier 2019)
  • 502 passages aux urgences (dont 27 passages en 2019)
  • 6 décès dont 3 ont été considérés, après investigations, comme directement liés à la dengue

 

Logo Ensemble contre les moustiques

 

Aller plus loin

Documents à télécharger

Contact

Contenu

 

Préfecture de La Réunion

Service régional de la communication interministérielle
📞 02 62 40 74 18
📞 02 62 40 74 19
Envoyer un courriel
 

ARS Océan Indien

Manon RABOIN
📞 02 69 61 83 25
📱 06 39 25 23 30
Envoyer un courriel